Siamois d’Hier,

 Le chat est d'une honnêteté absolue : les êtres humains cachent, pour une raison ou une autre, leurs sentiments. Les chats non.  Ernest Hemingway


n a-116.jpegn a-66.jpeg

Les premiers Siamois se sont fait remarquer par leurs queues cassées et leur strabisme...

Le célèbre romancier  anglais Sir Compton Mackenzie , président du Club Britannique du Siamois a refusé des Siamois sans ces caractéristiques !

Maintenant, la queue cassée et le strabisme sont considérés comme des fautes et ont été quasi complètement éliminés de la race.

Bien que les premiers éleveurs Britanniques aient finalement peu de chats importés pour réellement fonder leurs opinions, il est intéressant de remarquer que nombreux sont ceux qui pensaient qu'il y avait deux types de Siamois.

n a-38.jpeg

 Par exemple Mme Carew Cox, une juge d'exposition féline et pionnier dans la Siamese Fancy, a déclarée : «  Il semble y avoir deux types distincts, le massif, avec un corps court, des pattes courtes, et une tête ronde ; et celui avec un long corps, une tête longue, souple et sinueux,avec un style Foreign bien particulier. »

Mrs Robinson, une des première éleveuse de Siamois et juge félin, a dit : « Sur le Siamois Royal, il semble avoir deux types en Angleterre, un plutôt petit, avec une longue tête, avec un poil brillant et bien couché, des yeux bleus profonds, avec une forte tendance à foncer avec l’Age ; l'autre est un grand chat, avec une tête arrondie, un poil plus épais, plus long et moins couché et des yeux plus pales, ces chats ne foncent pas autant ou pas aussi rapidement que les autres chats, ils ont généralement été élevés depuis plusieurs génération en Angleterre. »

n a-28.jpeg

Une éleveuse anglaise Mme Veley, qui possédait deux des chats Siamois originels,  a écrit aussi qu'il y avait réellement deux types de corps chez les Siamois d’importations.

Un type rond et robuste, l'Applehead, et l'autre type le « slim line », avec une ossature fine avec la « marten-face » typique du Siamois.Le type du corps est hérité de manière polygenique.

Cela signifiant qu'il s'inscrit  dans une continuité,  comme la taille chez les humains.Tout comme il n'y a pas juste deux types d'humains, les petits et les grands, il n'y avait probablement pas réellement deux types de Siamois; il y avait certainement beaucoup de variations dans le type corporel.

La plupart des chats devaient être entre le trapu et le très mince, entre grande et petite taille. Mme Veley avait deux Siamois différents. Elle disait que Pho était «  Slim Line »  et que Mia était plus robuste. Nous n'avons aucune photo de Pho et Mia, mais nous avons les photos de leurs chatons.

Ils semblent être modérés, avec des joues rondes, avec une tête triangulaire aux coins arrondis.. C'est pour cela que le masque, la zone sombre, est en forme de triangle arrondis, le visage étant large au niveau de joues et rétrécit vers le nez.

 Nous avons également les description et dessins d' Harisson Weir, notamment la gravure du Siamois de 1889.

Le chat a été dessiné par Weir lui même.Harrisson Weir est considéré comme le père de la Cat Fancy .Il était réputé pour sa connaissance et ses observations attentives des chats de son temps.Weir était aussi  un illustrateur expérimenté.Son dessin montre un chat qui n'est pas du tout le même que le siamois moderne d'aujourd'hui.

 

Au niveau des couleurs, les Seal et les Chocolat Point sont mentionnés dans les premiers registres anglais et américains.

$T2eC16V,!yME9s5qGr9GBRE,+5Dyzg~~60 3

Le Chocolat point a été mélangé avec les Seal point dans le registre anglais, par contre, on ne retrouve que peu de référence au Siamois Blue point. La première apparition d'un Blue, enregistrée dans un show anglais remonte à Londres 1896. Les premières informations sur les siamois en Europe ne fait aucune référence au Blue Point.

 Alors que les  premiers Siamois furent importés en Angleterre dès 1883, le premier Blue point fut vu en exposition au   Holland House à Londres en 1896. 

M. Spearman, un jeune Anglais juste de retour de Siam, exposât un chat bleu point. Le juge a dit qu'il n'était pas siamois et a refusé de le juger en tant que siamois. M. Spearman a insisté disant que c'était un siamois et qu'il y avait  pléthore d'autres comme lui au Siam.  D’ailleurs le Siamese Cat Club d’Angleterre refusât également  de le reconnaître  le Blue Point en 1902. Il y avait peu de Blue point, un des premiers, aurait été un chat français, Cairo Ramses. De plus les premier juges anglais ne connaissaient probablement pas cette couleur, plus rare que le Seal..

Unknownimagesa

 <--Huidekoper dans « The cat » parut en 1895 déclare « Les couleurs préférés sont dans les nuances de fauve, mais parfois, elles sont gris argenté ». Henry Milner dans « The Siamese cat » publié en 1908 écrit « Le Roi (de Thailande) a officiellement déclaré que les Blues sont des chats royaux »  .

Au Siam il a toujours eu des Blues, hier comme aujourd’hui. Les Siamois Blue Point  existent depuis fort fort longtemps au Siam et certains Siamois possédaient vraisemblablement déjà le gène maltese blue. . 

 Il est vrai que les chats siamois importés en Angleterre dans les premiers jours ne furent  que rarement porteurs du gène bleu. Cela se confirme très simplement, je gène bleu a été transmis par le croisement de Siamois et de Korat. Le fait de parler de croisement est impropre mais je vous explique. L’elevage de Siamois est tres recent en Thailande seulement quelques dizaines d’années. Le WitchienMaat ( Thai) y a toujours vecu librement avec ses petits frères de couleurs différentes .

imageso

 Ils sont le Si-Sawat (le Korat qui ,un chat Bleu -gris), le Suphalak est  chocolat, le Khao Manee qui est blanc, et le Thong Daeng qui correspond a nos Burmese et Tonkinois.  Tous vivaient dans l’Ancien Siam et meme a peu de chose pres dans la Thailande d’aujourd’hui - Si l’on exclue la couleur, ils avaient le meme phénotype, c’est a dire les meme caractéristiques physiques : tete triangulaire, corps de type foreign, moyenement long et souple, poils ras … C’est donc tout a fait naturelement qu’ils s’accouplaient entre eux, l’union WitchienMaat et Si Sawat a certainement  donné beaucoup  de Blue Point . Les blues ont toujours existés naturellement puisque le gene de dilution bleu vient surement du Korat. De nos jours on sait que deux Korat peuvent également donner naissance à des Blue point , si ils sont porteur du gene CS…

n a-26.jpeg

C’est juste que seul les Seal leur etaient préférés. 

Pourtant, ce n'est  que quelques années avant la seconde guerre mondiale, que l’intérêt pour les Blue point commença à augmenter.Une véritable controverse avait été semée au sein des éleveurs, certains pensant que ces chats ne pouvaient pas bien reproduire...Mais quelques éleveurs, dont les convictions étaient basées sur la recherche, créèrent le « Blue point Siamese Cat club ».

Aussi les Siamois Blue point furent désormais montrés dans leur propre classe de race, 24a, et non plus mélangé avec les Seal point..

M.  W Cox -Ife fut remarqué pour sa magnifique siamoise blue point. On retrouve les Blues Point enregistrés aux USA en 1926. En Amérique, beaucoup de Blue point descendent de  Ch Carlisle Lad, un Seal point  né en 1910.

Carlisle Lad a été importé par Mrs H.E Naatz ( Siamese Star cattery). Les amateurs américains ont témoigné beaucoup d’intérêt au Blue point , et une étude approfondie de la génétique  a été faite par le Dr Clyde H. Keeler Harvard Medical School, Virginia R. Cobb et Doris M. Bryant.

 Les résultats de cette étude scientifique ont été publiés dans «La Gazette du chat», Novembre, 1934. 

Leurs investigations ont montré que le point bleu possèdent le gène maltese-bleu, et pourraient légitimement être appelé le Malto-siamois, tout comme le Siamois Seal Point  pourrait s'appeler  Siamois non Tabby.

Le Siamois Blue point a été reconnu en Angleterre 30 ans après sa comparution initiale dans ce pays, et  il a été reconnu en Amérique lors de l'acceptation d'une nouvelle norme par le Siamese Cat Society of America en 1934.

 Quand au Chocolat point, il est connu depuis aussi longtemps que le Seal, mais certain éleveur le considéraient comme une variante indésirable du Seal et faisait systématiquement stériliser les Chocolat point qu'ils produisaient.Cette couleur fut totalement méconnue, jusqu'à ce qu'elle soit appréciée à sa propre et juste valeur et enfin reconnue pour sa beauté unique. Comme on n’a parlé du witchienmaat et du Korat, il parait realiste de dire que la couleur chocolat viendrait du suphalak...

Il y a avait des amateurs pour les Chocolats et leur point de vue prévalus en 1950, lorsque le GCCF en Angleterre élabora une norme  pour le Chocolat, lui donnant aussi son propre registre.. Le Chocolat point a été reconnu aux USA par la CFA en 1952.L'impulsion pour la reconnaissance des siamois Lilac point est venus de la côte Ouest, des USA, de Carlon Boren et son mari, le Dr Ralph C. Boren, et de  Mme Leigh (Ann) Manley. Un certain nombre de shows en Californie se sont  tenus pour montrer des  siamois  lilac point  et un club en Californie a proposé une norme pour la couleur au CFA en 1953. 

Alors que la classe de couleur a été refusée cette année-là, la reconnaissance formelle fut donnée au lilac point en 1955. 

Le Lilac point a donc d'abord été reconnu aux USA en 1955, puis  l’Angleterre l'a reconnu plus tard en 1960.

 En ce qui concerne les Chocolat point, on ne peut que citer la célèbre Green Lane Cattery de Mrs Rex Naugle, avec la belle Green Lane Beryl, détenue par Mme Leight Manley.

Jeanne Singer a également mentionnée pour leur beauté Green Lane Chulalonkorn et Green Lane Vance

aSiret 79128816000017 & 49490072300029 - Certificats de Capacité  06/339/AC et 06/ 389/AC -Copie - Reproduction - Modification INTERDITE